5 avril 2016

Deux nouveaux formats audio 3D débarquent, avec pour objectif cette fois de conquérir… le plafond ! Petit tour du Dolby Atmos et le DTS-X .

Présentation

Jusqu'à présent réservée à quelques centaines de salles de cinéma dernier cri dans le monde, cette jeune technologie audio multidimensionnelle part à la conquête du home cinema. Le Dolby Atmos et le DTS-X sont en quelque sorte à l'audio ce que l'Ultra HD est à la vidéo : il augmente la précision, non pas du son proprement dit, mais de sa spatialisation.

Concrètement ces configurations accueilleront des enceintes au-dessus de nos têtes, de 2 à 4 enceintes permettant des installations en 5.1.2 ou 5.1.4 et en 7.1.2 ou 7.1.4 suivant les amplificateurs utilisés. Les deux premiers chiffres correspondent aux configurations 5.1 et 7.1 existantes, le dernier chiffre désigne le nombre d'enceintes situées en hauteur.

Dolby Atmos

Pour reproduire ce « son 3D», Dolby a tiré le premier avec son Dolby ATMOS qui s’appuie donc sur des enceintes placées au-dessus du spectateur pour générer son effet vertical.

-48395-l

DTS-X

La réponse de DTS à l’ATMOS s’appelle DTS:X. Il est capable, lui aussi, de projeter le son à n’importe quel endroit de la pièce. Avec le DTS:X, le nombre de sources sonores est virtuellement infini en salles mais également en home-cinema. Par contre, le nombre d’enceintes n’étant pas infini, les amplificateurs DTS:X fonctionnent sur une base 7.1.4 comme l’ATMOS ou même 7.2.4 (avec un second caisson de basses), mais avec la possibilité de s’adapter à n’importe quelle configuration existante (2.0 au 7.1 en passant par le 5.1 ou même une barre sonore) en diffusant le son dans toute la pièce grâce aux fameux algorithmes.

-48393-l